Entreprendre à Paris : les étapes clés

entreprendre-a-paris-les-etapes-cles

Entreprendre à Paris : les étapes clés

Se lancer dans une aventure entrepreneuriale n’est pas chose aisée et encore plus quand il s’agit de s’implanter au cœur d’une des métropoles les plus dynamiques au monde mais aussi des plus concurrentielles sur le plan entrepreneurial, à savoir Paris. Avec une population régulière estimée à 2,2 million de personnes, la ville compte plus de 428 000 entreprises. En 2017 et grâce à une dynamique entrepreneuriale exceptionnelle, la région d’Île-de-France s’est classée première dans le classement des régions qui ont le plus recruté avec près de 1,7 million de nouveaux emplois dont plus de 461.000 à Paris, la capitale étant le point focal qui enregistre la plus forte concentration en entreprises.
Comment faire alors pour sortir du lot, se démarquer, concrétiser son idée de projet et surtout pérenniser son business ? Quelles sont donc les étapes nécessaires pour lancer son entreprise et surtout la rentabiliser ?

1- Bien ficeler son projet et affiner l’idée

On ne se lance pas dans une aventure entrepreneuriale sans idée bien ficelée. On ne se lance pas également dans une aventure entrepreneuriale parce qu’on a des bribes d’idées qui nous semblent excellentes. On ne se lance que si le projet que l’on désire lancer est réalisable, utile, innovant et rentable. S’il répond à ces quatre critères, alors il faut prendre son temps pour bien affiner l’idée, l’optimiser et comparer avec ce qui existe déjà pour combler un vide et répondre à un besoin qui fera l’originalité et le succès de votre projet.

2- Prospecter et anticiper

Il faut bien connaître son marché et identifier ses concurrents directs et indirects avant de monter un projet. Certains domaines d’activités étant saturés, il est inutile de s’y frotter au risque de connaître une déconvenue dès les premiers temps. Il faut donc savoir bien évaluer le potentiel de marché grâce notamment à des études macro-économiques sur tel ou tel secteur et comparer. Il faut aussi définir clairement, dès le départ, votre positionnement commercial et faire une estimation réaliste du chiffre d’affaires prévisionnel. Il est impératif de rester réaliste tout au long de ce processus qui dure, mine de rien, quelques mois.

3 – Penser argent

Avoir une idée sans avoir de financement revient à ne rien avoir du tout. Le lancement d’un projet nécessite impérativement une somme d’argent de départ, obtenue grâce à un apport personnel ou encore à un emprunt bancaire ou un prêt d’honneur. Heureusement, plusieurs structures existent pour soutenir les jeunes entrepreneurs et financer leurs projets dans ses phases initiales. Là encore, il faut bien bâtir votre plan de financement pour éviter de tomber en panne de liquidités à un certain moment et pour permettre à votre entreprise d’atteindre son seuil de rentabilité sans trop d’obstacles.