Entreprendre à Paris : sur quels secteurs miser ?

entreprendre-a-paris-sur-quels-secteurs-miser

Entreprendre à Paris : sur quels secteurs miser ?

Nous rêvons tous de voler de nos propres ailes et d’être nos propres boss mais tout le monde n’a pas le courage et la témérité pour concrétiser ses rêves. Ainsi, il y a ceux qui passent leur vie à espérer et d’autres qui vont de l’avant et lancent leurs propres projets. Une aventure qui n’est pas sans risques mais qui mérite d’y croire et de s’y investir. Encore faut-il être conscient des enjeux, des opportunités, des difficultés et de la procédure à suivre pour monter son affaire et surtout la rentabiliser et la pérenniser. Devenir entrepreneur n’est pas chose aisée et encore plus lorsqu’il s’agit de lancer son entreprise à Paris qui en compte déjà un très grand nombre. En effet, certains secteurs sont totalement saturés et accusent déjà une forte concurrence qui rend la tache encore plus périlleuse et ardue. Heureusement, d’autres secteurs sont encore très loin du seuil de saturation et offrent de très intéressantes opportunités d’expansion et de développement aux jeunes entreprises. Un dénominateur commun entre tous ces secteurs et ces projets porteurs : l’innovation ! En effet, les start-ups qui font de l’innovation leur mot d’ordre sont celles qui réussissent le mieux, qui dépassent facilement le cap des 3 voire 5 ans et qui recrutent le plus au fil des années. Selon les statistiques de l’agence de développement économique et d’innovation de Paris, environ 80 % des start-up incubées dans les locaux de l’Agence sont encore en activité au bout de trois ans.

Il faut savoir que Paris est en tête des capitales européennes en termes d’entreprises innovantes qui y sont implantées. En effet, la capitale française compte pas moins de 10 000 start-up, loin devant Londres, Rome, Berlin ou encore Bruxelles. Pour y arriver et réussir son pari, Paris a investi plus d’un milliard d’euros pour dénicher les potentiels entrepreneurs et les encourager à lancer leurs projets dans la capitale et ce, en créant des incubateurs et des pépinières d’entreprises pour faciliter les débuts et leur offrir un encadrement qui orientera leurs premiers pas. Moins de frais, moins de paperasse, moins de procédures administratives, moins de contraintes… Autant de facilités qui encouragent les jeunes entrepreneurs qui sont nombreux à avouer redouter ces obstacles. Maintenant, pourquoi les entreprises innovantes sont celles qui réussissent le mieux ? Tout simplement parce qu’elles se réinventent sans cesse d’une part et qu’elles sont assez flexibles, s’adaptant aisément à chaque nouvelle situation ou donne. Elles sont un vecteur de développement économique dynamique, porteur à tous les niveaux.